SILVES

 

LA TRES BELLE HISTOIRE DE LA VILLE DE SILVES

POUR LAQUELLE J’EXPRIME UN SENTIMENT ENCHANTEUR

 

 

Silves a été établie comme base de commerce phénicienne. Cette colonie devient en grandissant la ville romaine de Silbis. Elle est ensuite la capitale du petit royaume musulman d’Algarve, avec au XIIe siècle un château, un port, des chantiers navals et un commerce bien établi avec les ports de Méditerranée et d’Afrique. C’était aussi à l’époque un foyer culturel et artistique important lié à l’Andalousie et à l’Afrique du Nord et connu pour ses poètes et ses sages. Conquis par Sanche Ier de Portugal après un siège de trois mois en 1189, puis repris en 1191 par les Almohades (Abu Yusuf Yaqub al-Mansur), et enfin définitivement rattaché au Portugal avec l’Algarve en 1242, sous l’action de Dom Paio Peres Correia au service de Ferdinand III de Castille. Le tremblement de terre de 1755 a détruit une grande partie de l’architecture maure2.

Elle fut pendant très longtemps un port important avant de décliner avec le lent ensablement du fleuve Arade.

 

La présence de l’homme du Paléolithique est confirmée par un site archéologique.
Cependant, tout le canton de Silves fut habité au Néolithique et à l’Âge des Métaux, comme l’attestent les nombreuses fouilles archéologiques et en particulier l’abondance de monuments mégalithiques – menhirs en grès rouge de la région ou en calcaire.
La rivière, l’Arade, fut depuis des temps lointains une voie de pénétration pour les bateaux des peuples phéniciens, grecs et carthaginois, attirés par le cuivre et par les extraits de fer dans la zone ouest de l’Algarve. C’est ce que prouve le site archéologique de Cerro da Rocha Branca – hélas détruit – à moins d’un kilomètre de Silves, qui fut habité dès la fin de l’Âge du Bronze et qui, au IVe siècle av. J.-C., fut entourée d’une muraille et occupée par la suite sous les dominations romaine et musulmane.
C’est à la navigabilité de l’Arade et à sa position stratégique sur un promontoire dominant un vaste espace que Silves doit sa fondation, probablement sous la domination romaine, mais c’est l’occupation musulmane, commencée vers 714/716, qui fait de Silves une bourgade prospère. Au XIe siècle elle était même la capitale de l’Algarve et, selon certains auteurs, elle dépassait Lisbonne en taille et en importance. Durant cette période, Silves est également un centre culturel où se côtoient poètes, historiens et juristes.
Les convulsions religieuses et politiques qui frappèrent le monde islamique aux XIe et XIIe siècles se répercutèrent à Silves par le changement fréquent de ses seigneuries et par des sièges et des luttes entre groupes rivaux. Le roi Sancho Ier en profita pour entreprendre, grâce à son armée et à l’aide des croisés du Nord de l’Europe qui se rendaient en Palestine, la conquête de la ville en 1189.
Le combat fut long et sanglant. En effet, selon les chroniques de l’époque, un grand nombre de ses habitants auraient perdu la vie, vaincus par la faim et par la soif ou tués lors du sac par les croisés. La domination portugaise dura moins de deux ans car en 1191 la ville fut reprise par les Maures.
Bien qu’elle ait perdu une grande partie de sa population et de sa richesse, Silves fut élevée au rang d’évêché et de gouvernement militaire après la conquête définitive de la ville dans le cadre de l’occupation chrétienne de l’Algarve, entre 1242 et 1249, achevée sous le règne d’Afonso III.

 

 

 


Posted in camping, caravaning, decouverte, Loisirs, PARAMOTEUR, Randonnées, Uncategorized, visite, Voyages by with no comments yet.

Laisser un commentaire